Découvrez les meilleures civettes de Paris pour acheter vos cigares

civette paris

Partagas, Cohiba, Romeo y Julieta… À lire ces quelques marques de cigares cubains, vos souvenirs olfactifs se réveillent. Vous vous voyez déjà humecter les feuilles de tabac roulées à la main et vous apprêter à déguster votre Puro par tous les sens. Où les trouver, ces cigares, dans Paris ?

Nous vous dévoilons les meilleures civettes de Paris qui démontrent encore une fois que la capitale française est précurseure, mais aussi l’ambassadrice des plus grands producteurs mondiaux.

 

Acheter ses cigares : civette ou bureau de tabac ?

La différence notable entre une civette et un bureau de tabac, c’est que le tabac n’est pas spécialisé dans la vente de cigares. Le buraliste pourra, selon son niveau de connaissances, proposer quelques marques et quelques modules à la vente, particulièrement à l’unité.

C’est pourquoi il faut être très vigilant sur le mode de conservation choisi.

Si le cigare ne sort pas d’une cave, même petite, avec humidificateur et à l’hygrométrie parfaite, passez votre chemin au risque de détériorer considérablement votre expérience.

D’autre part, de nombreux bars tabac profitent de la notoriété du nom « civette » mais ne vendent en réalité que des cigarettes. Prudence, donc…

 

L’adresse anthologique du Palais Royal : À la civette

On pense que cette civette parisienne ouverte en 1716 est la plus ancienne au monde.

Christophe Colomb découvrit le tabac lors de son fameux périple, mais ce n’est qu’en 1676 que naquit le cigare à Séville. La première manufacture de cigares vit le jour aux États-Unis (contre toute attente avant Cuba !) en 1762.

La boutique À la Civette vendait avant tout, en 1716, du tabac à priser. Ce dernier était parfumé par le fluide de la glande anale de la civette, qui, une fois dilué, révélait une odeur musquée et fleurie.

C’est un peu plus tard que sont vendus les fameux cigares.

L’adresse s’est ensuite déplacée au 157 rue Saint-Honoré dans le premier arrondissement de Paris et s’y maintient depuis.

Le maître de cave a reçu le titre de Habanos Specialist par les producteurs cubains, ce qui lui confère un ascendant certain sur sa concurrence. Vous pourrez également acheter des cigares de République Dominicaine, du Nicaragua, ou du Honduras. Ainsi que tous les accessoires dont de magnifiques étuis à cigares griffés.

Le magasin propose un espace rhumerie. Les notes de rhums vieux révèlent à merveille les tonalités d’un habano.

Vous pouvez vous y rendre tous les jours de la semaine aux horaires d’ouverture 9h-20h du lundi au samedi et 10h-19h le dimanche.

 

Art tabac : la civette de Paris aux 480 références

De père en fils et fille, la famille Pelletier vit pour l’Art tabac et pour le cigare. Les tenanciers voyagent tout autour du monde et fréquentent tous les clubs de cigare à la recherche de quelques raretés, comme le cigare de Tahiti avec sa bague bleue lagon.

En véritables hédonistes, toutes les occasions sont bonnes pour déguster un Silencio, un Rey del mundo ou un Balmoral. Il y a un cigare pour chaque activité : le golf, la fin du repas, la partie de cartes…

Si vous vous présentez à la civette, au 2 place de Catalogne dans le 14e arrondissement, vous pourrez profiter sur place des volutes d’un bon cigare dans leur fumoir. L’endroit a été récemment rénové, version moderne et feutrée.

Vous aurez aussi le plaisir de découvrir leur gamme complète d’accessoires dédiés à l’art du cigare.

 

La cave à cigares du Publicis drugstore : des raretés et plus encore

C’est sur la très fameuse avenue des Champs-Élysées, au 133, que le drugstore se situe. Ce qui fait son succès, c’est son format grand magasin de luxe comme aiment les parisiens. Ses horaires tardifs font du lieu une place haute du monde de la nuit : vous pourrez, si l’envie vous prend, acheter quelques cigares jusqu’à 2h du matin et ce, 7 jours sur 7.

Leur sélection de cigares est mythique. 138 références de havanes exclusivement et de très haute volée : des modules rares, des formats d’exception comme les cabinets de 50.

Mais ce qui fait la particular

ité de l’endroit, ce sont ses caves-casiers : fermés sous clé pour quelques 77 privilégiés, ces coffre-forts spécialement conçus pour conserver les luxueux cigares sont préservés et secrètement gardés loin de la vue des badauds.

 

Quelques conseils pour acheter et conserver vos cigares

Nous vous recommandons de ne pas vous laisser tenter par des cigares roulés en machine, mais de vous tourner directement vers des « hecho a mano », autrement dit roulés à la main.

 

Au sujet du cigare

Le tabac est pur et c’est tout le cigare qui en est composé. La cape, autrement dit la feuille qui recouvre la tripe, doit être sélectionnée pour sa combustibilité, sa finesse et sa couleur.

La tripe est le corps du cigare, sa garniture, composée de tabac haché ou de feuilles entières.

La sous-cape est aussi une feuille de tabac qui vient consolider la tripe et protéger la cape.

Lorsque le cigare est roulé à la machine, les feuilles doivent alors subir des contraintes qui ne permettent pas de les choisir parmi les plus belles ni les plus fines. De plus, le tabac de la tripe est souvent un mélange de moins bonne qualité. Il est toutefois possible de trouver un semi-roulé main dans lequel seule la tripe a été compactée en machine.

 

Au sujet de son écrin

Enfin, pour conserver vos cigares, il faudra vous munir d’une cave spéciale. Il est possible d’en trouver entièrement fabriquées en France.

L’attention est portée sur le choix des bois, des colles ainsi qu’aux systèmes d’hygrométrie.

La maison française Tercecret fabrique des caves sur mesure et sur croquis. Elle fournit les beaux palaces parisiens grâce à un savoir-faire en ébénisterie de luxe qui lui permet de choisir les essences de bois les plus flatteuses pour vos cigares.

Un artisanat que vous ne trouverez pas en boutique.

 

L’histoire commence souvent par un cadeau

Un jour on vous propose un cigare. Le moment, le lieu, les personnes, tout est opportun. Et, alors, vous découvrez tout un monde, tout un univers de luxe et de contemplation. Une cérémonie. Vous voilà pris. Les meilleurs fumoirs de Paris vous attendent maintenant : clubs privés, bars à cigare, hôtels, rooftop et restaurants cigares friendly. De nouvelles portes s’ouvrent à vous. Et pourquoi pas des idées de voyages aussi, pour aller chercher vos cigares cubains ou dominicains directement chez le producteur.

Soyez inspiré !

ARTICLES POUVANT
VOUS INTERESSER

Guide des lieux où fumer le cigare à Paris

Guide des lieux où fumer le cigare à Paris

Parlementaires, avocats, banquiers d'affaires, mixte ou non, le monde du cigare est petit et sélectif. Il possède ses propres codes et ses adresses. Être amateur de cigare y donne accès ainsi qu’à des personnalités habituellement intouchables. Il ne nous reste plus...